exposition
en cours

I am Folding the Land
Catherine Cattaruzza

Vernissage le 30 juin à 19h

Exposition jusqu'au 2 septembre 2022

à la Maison des Projets de Port de Bouc

Ancienne Criée, rue du Dr Poujol


Réservez une visite commentée au 04.42.40.65.19

infos pratiques

 Lundi - Vendredi 
 9h00 - 12h00 
 14h00 - 18h00 

Centre d'arts Fernand Léger
Château Saint Gobain
1 avenue du Général De Gaulle
13110 Port de Bouc

04.42.40.65.19 - 06.80.95.29.95

centre.arts@portdebouc.fr

actualités

Vernissage - "I am folding the land" de Catherine Cattaruzza

Vendredi 30 juin à 19h à la Maison des Projets (ancienne Criée, rue du Dr Poujol)

Exposition jusqu'au 2 septembre 

Dans le cadre du Grand Arles Express des Rencontres de la photographie

Stage sculpture sur pierre

Avec Laurent Beaumont

Du 4 au 8 juillet, de 14h à 17h

Tarif adhérent : 60€

Tarif non-adhérent : 70€

Inscription au 04 42 40 65 19

thématique 2021-2022

Résilience : L'art, un moteur d'évolution

Les grands bouleversements individuels ou civilisationnels nourrissent souvent le regard des artistes, qui par leur discernement transcendent les situations difficiles en offrant des perspectives visionnaires. Si la résilience se définit d’abord dans le domaine physique comme une énergie absorbée par un corps lors d’une déformation, elle s’étend depuis les théories de Boris Cyrulnik, aux champs multiples de la psychologie, de la psychanalyse, de l’écologie ou encore de l’art, comme une capacité à surmonter un choc traumatique et à se reconstruire. Le contexte actuel de pandémie planétaire invite à observer dans l’histoire de l’art comment la création se fait moteur d’évolution personnelle et collective dans un récit de l’existence terrestre qui semble à la fois cyclique et universel. Des scarabées bleus symboles de résurrection dans l’Egypte Ancienne jusqu’aux recherches contemporaines de Kader Attia, Sarkis, Berdaguer et Péjus, On Kawara ou Dima Nachawi en passant par l’art-thérapie, le travail cathartique de Frida Kahlo,  l’observation des forces de la Nature de Giuseppe Penone, le Kintsugi ou encore les circonstances de l’invention de la perspective à la Renaissance, le Centre d’arts Fernand Léger vous emmène à la découverte d’un terme polysémique qui ne manque pas d’alimenter notre besoin d’ouverture au monde !