top of page

exposition
en cours

"Le scaphandrier des nuages" - Néphéli Barbas
TALENT'ARTS 2023

Exposition du 20 janvier au 10 mars 2023

Vernissage le 20 janvier à 18h


Réservez une visite commentée au 04.42.40.65.19

actualités

HYBRID'ART 2023 : appel à candidature en ligne !

Ouvert jusqu'au 3 mars à 12h (midi)

Salon d'art contemporain du 27 mai au 9 juin 2023

Cliquer ici pour en savoir plus

Workshop de cyanotype

Lundi 13 février de 10h à 17h

avec Daniel Clauzier

16 € par personne, réservation obligatoire au 04 42 40 65 19

Conférence "Banquets et festins"

Lundi 13 février à 18h

par Daniel Clauzier

Gratuit, réservation conseillée au 04 42 40 65 19

Stage enfant : volume et impressions

Du 20 au 22 février 2023

avec Mélissa Rosingana

40€ par enfant, réservation obligatoire au 04 42 40 65 19

infos pratiques

 Lundi - Vendredi 
 9h00 - 12h00 
 14h00 - 17h30 

Sauf jours fériés

Ouverture après 17h30 sur rendez-vous

Entrée gratuite

Centre d'arts Fernand Léger
Château Saint Gobain
1 avenue du Général De Gaulle
13110 Port de Bouc

04.42.40.65.19

centre.arts@portdebouc.fr

thématique 2022-2023

Célébration ! L'art comme marqueur du temps

La notion de célébration prend une place très importante dans l’histoire des arts. Définie par les anthropoloques comme une manifestation publique ou privée par laquelle un groupe social conscientise son existence dans le cadre d’une temporalité et d’un espace bien spécifiques, la célébration a pu s’épanouir au cœur de nombreux contextes et donner une large part d’expression aux artistes de tout temps. Des triomphes antiques aux performances dans l’espace public en passant par le carnaval médiéval, les entrées royales ou les banquets domestiques, le geste artistique dans le domaine festif s’appréhende de deux manières. Il peut être lié à la manifestation par des créations souvent à caractère éphémère imaginées pour l’occasion. On peut ici évoquer les créations de décors de Charles Le Brun pour les fêtes versaillaises au XVIIe siècle, les vernissages et performances artistiques dès les années 1960 à Paris avec Jean Tinguely, Yves Klein ou Niki de Saint Phalle qui s’infusent jusqu’à nos jours comme une nouvelle façon d’appréhender le caractère festif de l’art.

 

Il peut faire lui-même œuvre de commémoration par la représentation de moments particuliers. On pourra retenir les fêtes paysannes et urbaines des Brueghel, Pierre-Paul Rubens ou Max Beckmann, les fêtes galantes de Jean- Antoine Watteau, les banquets et bacchanales de Nicolas Poussin, Thomas Couture, Paul Cadmus, Gérard Rancinan ou encore le milieu du spectacle immortalisé par Edgar Degas, Pablo Picasso, Fernand Léger.

L’anniversaire des 10 ans de la fondation du centre d’arts Fernand Léger sera donc l’occasion de se plonger dans ce sujet bien vaste de l’histoire de la création par des propositions, tout au long de l’année, de temps forts, de résidences, d’expositions ou d’enseignements oscillant entre célébration du temps présent et devoir de mémoire.

bottom of page