top of page

Collections

Constituer une collection est toujours une aventure palpitante, souvent faite de certitudes et d’envies dans la volonté de réunir selon un schéma intellectualisé un corpus d’œuvres ou d’objets mais laissant parfois le hasard régner en maître sur les opportunités d’accumulation et poser la question de leur cohérence et de leur pertinence. L’histoire des collections port-de-boucaines est en ce sens d’un intérêt tout particulier.
 
Formées depuis plus de cinquante ans au gré de dons, de dépôts et de rares achats, ces collections de peinture, sculpture, photographie, archéologie, vidéo, archives…etc font à la fois preuve d’hétérogénéité en terme de contenu et de qualité, mais également d’étonnantes cohérences thématiques. Depuis 2013, les collections se sont ainsi vues renforcées d’œuvres de la seconde moitié du XXème siècle correspondant à un ensemble dédié au monde du travail (Raymond Fraggi, Jean Amblard, Raymond Moralès), mais surtout d’art contemporain (Daniel Clauzier, Patrick Raphael, Kévin Lapeyre, Jean-Christophe Béchet, Jeff Grimal, Karine Rougier, Florence Bernard) par le biais des résidences du Centre d’arts Fernand Léger mais aussi les dons et  achats. 

Depuis 2017, le fonctionnement du Salon d’Art Contemporain de Port de Bouc : HYBRID’ART, prolonge la politique d’enrichissement et d’analyse de la collection locale.

 

Quelques oeuvres

Focus : Raymond Morales

Dans le cadre de Marseille Provence 2013, la ville de Port de Bouc s’est transformée en musée à ciel ouvert, en rendant hommage à Raymond Moralès, artiste singulier et figure emblématique de cette ville qu’il n’a jamais quitté. Un grand nombre de ses sculptures ont été données à la Ville de Port de Bouc et représentent une partie conséquente de la collection artistique. Découvrez la vie de l’artiste et de pénétrer dans l’univers fantasmagorique de cet homme engagé, issu du monde du travail grâce à notre document de médiation ci-dessous :

bottom of page