Résidences

En ce moment

Anais LeLièvre

 

Dans le cadre des Arts Éphémères - Itinérances 2022

http://www.anaislelievre.com

 

Anais-Lelievre_Port-de-Bouc_Arts-Ephemeres_C.GolettoDSC05608.jpg

Dans le cadre des Arts Éphémères - Itinérances, le centre d'arts Fernand Léger accueille Anaïs Lelièvre en résidence pour une la réalisation d'un oeuvre en extérieur, Coquilles 3, inaugurée le 16 septmebre à 19h.

Anaïs Lelièvre est née en 1982 aux Lilas en France, et diplômée de l'université Paris 1 (PhD Doctorat en 2012) et des Beaux-Arts de Rueil-Malmaison (DNAP en 2011) et de Rouen (DNSEP en 2013). Elle développe une pratique polymorphe : installation d'images numériques, productions autour du langage, sculptures-performances participatives, dessins et céramiques étendus à grande échelle.

Recomposant les temps, cette nouvelle installation Coquilles 3 s'inscrit en résonance de la résidence menée en 2018-2019 au Centre d'arts de Port-de-Bouc autour de principes d'éclatement et de rassemblement. Pour aborder cette ville, construite et brisée par l'histoire enfouie des chantiers navals, le point d'entrée fut l'observation de concrétions de coquillages sur des amphores antiques, issue de fouilles archéologiques sous-marines. Ce prolongement après-coup repartira du dessin-matrice de ces coquilles pour faire apparaître une structure complexe telle une micro-architecture oscillant entre irruption et émergence, événement et prolongement. 

IMG_8060.JPG

Basée entre Paris et Lille, Ninon Duhamel est critique d’art et commissaire d’exposition indépendante. Tout en travaillant depuis plusieurs années pour diverses structures et lieux d’art en tant que chargée de projets artistiques et de programmations, elle développe une activité parallèle et personnelle de recherche et d’écriture centrée sur le langage dans les pratiques artistiques contemporaines. S’intéressant à la façon dont les artistes investissent des formes telles que l’oralité, l’écrit, la traduction, le chant, la narration… etc. ; elle déroule ce fil rouge dans ses projets comme dans ses textes, lui permettant d’aborder des problématiques sociales, culturelles, historiques, politiques. Après avoir organisé une exposition collective intitulée « À voix haute » en 2020 au Centre d’art de Houilles, elle présentera prochainement son projet « Telling Stories » au Transpalette – centre d’art de Bourges (début 2023), portant sur les notions de récit et de fiction, sur les frottement entre l’imaginaire et le réel au sein d’une narration.

 

Dans le cadre de sa résidence nomade – une première expérience pour elle –,  Ninon Duhamel ira à la rencontre d’artistes et de professionnel.le.s de l’art incrit.e.s sur les territoires de l’Occitanie et du Sud-Est de la France, des régions qu’elle connaît peu. Elle combinera durant ces deux mois de résidence, des temps de découverte de ces scènes artistiques et de leurs écosystèmes, avec des moments dédiés au développement de sa recherche et d’un nouveau projet centré sur la correspondance, la lettre et la communication à distance.

Résidences passées