Missions générales du Centre d'arts Fernand Léger

 

 

Un espace d’enseignement et de diffusion artistique ouvert à tous.

 

 

            Le Centre d’Arts Fernand Léger a été inaugurée le 6 octobre 2012 dans l’ancienne demeure des directeurs de l’Usine Saint Gobain. Il a pour objectif de favoriser les arts, et leur accessibilité à tous, dans trois directions essentielles menées en collaboration étroite avec l’Association Art et Créations : la diffusion dans le cadre d’une programmation annuelle cohérente d’expositions temporaires, l’enseignement par le biais de son école d’arts plastiques non diplômante ouverte à tous les publics et l’encouragement à la création contemporaine avec l’accueil régulier d’artistes en résidence. Depuis 2016 ses missions en faveur de la valorisation des patrimoines locaux se sont vues renforcées par le rattachement du nouveau Service Patrimoine de la commune.

 

        Les enseignements (cours et stages) s’adressent aux particuliers, enfants, jeunes ou adultes et sont également dispensés dans les établissements scolaires. Ils visent à l’acquisition de techniques plastiques, à l’élaboration de méthodes et de recherches personnelles en vue d’une pratique artistique autonome. Ils sont complétés par le cycle de conférences « les lundis de l’art » permettant un apport théorique essentiel à une meilleure appréhension de l’histoire de l’art.

 

        Dans le cadre de sa programmation d’expositions et de résidences d’artistes, le Centre d’Arts ne cesse de développer des partenariats régionaux et nationaux : FRAC, Fonds Départemental d’Arts Contemporain, Association Nouvelles Donnes Production, Conservatoire National des Arts et Métiers, CICRP, Rencontres de la photographie d’Arles, Paréidolie (saison internationale du dessin de Marseille)…etc. Il accueille ainsi des artistes de renom (Yvan Salomone, Nicolas Lavarenne, Jean-Christophe Béchet…etc), des artistes émergents (Eve Pietruschi, Daniel Clauzier, Nathalie Hugues…etc) et de très jeunes artistes prometteurs (Delphine Wibaux, Marion Anicaux-Montreer…etc), tout en poursuivant une politique de mise en valeur des fonds patrimoniaux de la commune.

 

       Chaque projet est mené dans un lien très fort affirmé pour la spécificité du territoire de Port de Bouc (géographie, histoire…) et cherche à associer de manière privilégiée les habitants de la commune par le partenariat régulier avec des associations locales (club photo, associations sportives…etc), des centres sociaux, des établissements scolaires…etc. L’objectif étant toujours de susciter curiosité et intérêt par une sensibilisation au domaine culturel, artistique et patrimonial impliquant une meilleure appropriation des propositions plastiques de la ville.