Les Expositions

 

Programmation des expositions

du Centre d’Arts Plastiques Fernand Léger 2017/2018

 

La programmation officielle d’expositions du Centre Fernand Léger cherche à promouvoir l’identité artistique du territoire en valorisant le travail d'artistes professionnels tout médium confondu.

Le Centre d'arts accueille aussi bien des artistes de renom (Jean-Christophe Béchet, Yvan Salomone, Nicolas Lavarenne...), des artistes émergents (Daniel Clauzier, Nathalie Hugues, Eve Pietruschi, Karine Rougier...etc) que de très jeunes artistes prometteurs (Mailys Girodon, Mélissa Rosingana, Delphine Wibaux...etc). Ces derniers peuvent notamment bénéficier de l'inscription dans le dispositif du Talent'Arts, un cycle d'expositions destiné à la jeune création contemporaine, dans le but d'être un tremplin à une future carrière.

L’objectif est d’associer des perspectives artistiques unissant le passé, le présent et l’avenir afin de proposer à la population une découverte des pans importants de l’histoire de l’art.

L'associaton Art et Créations, fondée il y a plus de 40 ans par des artistes locaux, demeure un partenaire privilégié qui propose dans les murs du centre d'arts deux salons de peinture et de sculpture. Depuis 2017, l'association est co-organisatrice, avec la commune, d'un événement phare: HYBRID'ART, le salon d'art contemporaine de Port de Bouc, offrant une dynamique nouvelle à la promotion des arts d'aujourd'hui.

 

 

Pour la saison 2017/2018, les expositions s'intègre au thème annuel
"Emprunt/Empreinte. Entre traces et références".

Depuis la préhistoire, le processus d’empreinte est sollicité par les artistes pour garder la mémoire du contact; un processus qui se distingue de l’imitation optique. La trace, théorisée par Georges Didi-Huberman, est alors un principe intemporel, à la fois primitif et spontané, qui est plébiscité par tous les courants artistiques et garant de renouveau plastique à toutes les époques. Physique ou mémorielle, consciente ou inconsciente, l’empreinte est à l’origine de toute création plastique : l'artiste emprunte à son propre référentiel de traces, de références pour créer et innover. Il est alors un passe-muraille qui se joue des frontières entre les concepts et parvient à faire la synthèse entre deux enjeux essentiels de l'histoire des arts que le Centre d'arts Fernand Léger vous propose d'explorer à travers l’analyse de différentes techniques d’empreintes, du rapport au corps, au temps, à l’éphémère, de l’impact de la mémoire, mais aussi de l’appropriation, du pastiche, de l’hommage, de la réinterprétation ou de l’influence dans la veine des réflexions de Théophile Gaultier qui disait : « Quiconque n'a pas commencé par imiter ne sera jamais original. »

 

 

 

 

34ème Journées Européennes du Patrimoine
4ème Saison internationale du dessin contemporain-PAREIDOLIE

Pour l'édition 2017, les Journées du Patrimoine et PAREIDOLIE entrent à synergie à Port de Bouc pour proposer une double exposition permettant de faire rayonner patrimoine local, art contemporain de renom et valorisation d'une résidence d'artiste centrée sur le dessin.
Programmation conçue par le Centre d'Arts Fernand Léger et le Service Patrimoine de Port de Bouc
 

Au Centre d'arts Fernand Léger

Karine ROUGIER. Collection: Fabrique des regards, dans le cadre de la 4ème Saison internationale du dessin contemporain, PAREIDOLIE (http://www.pareidolie.net/saison-du-dessin-2017/

          S’imprégnant de l’identité culturelle de Port de Bouc de mars à septembre 2017, Karine Rougier propose une réinterprétation personnelle des fonds artistiques de la commune, dans le cadre du dispositif participatif « Les Nouveaux Collectionneurs de Port de Bouc ». Cette exposition personnelle de dessins révèle tout l’imaginaire et l’onirisme du travail de Karine Rougier puisant son inspiration dans les œuvres picturales, photographiques, sculpturales et dessinées de Port de Bouc.

Vernissage le vendredi 15 septembre à 18h30 en présence de l'artiste

 

A la Halle à Marée (Criée) de Port de Bouc

Voir et savoir(s). La notion de collection, exposition participative du dispositif Nouveaux collectionneurs de Port de Bouc en partenariat avec le FRAC PACA (https://www.fracpaca.org/hors-les-murs-expositions-a-venir)

        Cette exposition qui se déroule dans un lieu emblématique de la ville, l’ancienne Halle à marée, s'articule autour de trois sources essentielles : deux collections publiques, celle de Port de Bouc et celle du Frac ainsi que la restitution de résidence de Karine Rougier, choisie par le comité des « Nouveaux Collectionneurs » sur appel à projet pour produire une œuvre qui intègrera la collection de Port de Bouc.
Elle s'efforce de mettre en valeur les qualités plastiques du fonds artistique de la ville en regard avec des productions contemporaines issues du partenariat exceptionnel avec Frac et du travail d’un artiste venu en résidence sur le territoire. Cette lecture inédite des œuvres port-de-boucaines permet d’imaginer la physionomie d’une future exposition permanente de ces œuvres avec des perspectives concrètes d’accroissement réfléchi et cohérent d’une collection qui ne demande qu’à s’épanouir…

Vernissage le vendredi 15 septembre à 19h30

 

 

 

 

Fusion

Francis OLIVE et Guy THIBERT

Exposition du 9 au 22 décembre 2017

Vernissage le vendredi 8 décembre à 18h

          Francis Olive, sculpteur et peintre, présente le résultat de 3 années de travail sur une série inédite, offrant ainsi un nouveau regard sur la production d’un artiste emblématique de Port de Bouc. Il fusionne son approche avec les œuvres de Guy Thibert, président de l’Association Art et Création, qui entrent en résonnance par leurs tonalités et leurs compositions minimalistes où se dégage la trace d’un univers évanescent.

 

 

 

 

Sursauts Solaires

Kévin CARDESA, Tom RIDER et Delphine WIBAUX

TALENT'ARTS 2018

Exposition du 20 janvier au 2 mars 2018

Vernissage le vendredi 19 janvier à 18h

Kévin CARDESA (diplômé de l’ESADMM)
Tom RIDER 
(diplômé de l’ESADMM)
Delphine WIBAUX (diplômée de l’ESADMM)

           Pour la cinquième édition de ce cycle d’exposition destiné à la jeune création contemporaine, le Centre d’arts réunit trois artistes pour la présentation d'un travail autour de l'empreinte solaire. Des antennes réceptrices auscultent en temps réel le rayonnement électromagnétique solaire et saisissent, selon son rythme et son activité, des sursauts d’activités. Ces radiations solaires, analysées à la lumière de références scientifiques du XVIème siècle, sont transposées en ondes acoustiques spatialisées pour le centre d’art, en intégrant ses différentes surfaces, cavités, zones d’ombres et de lumière. Le sol de la terrasse devient une membrane sensible à l’empreinte des vibrations de ces signaux. Les tâches sombres inaudibles maculant notre étoile se déplacent ici, dans cet observatoire sonore à ciel ouvert. A travers une installation protéïforme regroupant nos différentes recherches plastiques et sonores, cet espace nous enveloppe dans une sphère attentive aux orages de bruits, aux pertubations sensorielles, nos oreilles en prolongements, vos corps en dernières lignes...

 

 

 

 

Trace!

exposition photo organisée par le photo club Antoine Santoru
 

Exposition du 31 mars au 6 avril 2018

Vernissage le vendredi 30 mars à 18h

Le club Photo Antoine Santoru renouvèle son partenariat avec le Centre d’Arts pour proposer une exposition photographique thématique liée à l'emprunt et à l'empreinte, permettant à ces nombreux photographes de talent de s’insérer dans une programmation artistique professionnelle.

 

 

 

Motifs Belligérants

Floryan VARENNES

PRINTEMPS DE L'ART CONTEMPORAIN (PAC 2018)

Pour la première année, le Centre d’arts Fernand Léger intègre la programmation du PAC (Printemps de l’art contemporain) du réseau Marseille Expos autour de deux rendez-vous artistiques principaux :

  • Motifs Belligérants, une exposition de Floryan VARENNES s’intégrant à un projet crossover art-musique-danse en partenariat avec le Conservatoire municipal de musique de Port de Bouc Hubert Gamba, l’ESPE Aix-en-Provence, Le Ballet National de Marseille et le GMEM
  • HYBRID’ART 2018, le Salon d’art contemporain de Port de Bouc (voir onglet "Salons")

 

Exposition du 21 avril au 1er juin 2018

Vernissage le vendredi 20 avril à 18h

         Nourri de références médiévales historiques, d’emprunts à la sociologie de la mode, à l’étude des genres et au monde clinique, le travail de Floryan Varennes pose la question de la représentation et de l’ornementation dans des installations sculpturales puissantes et minimalistes, à la charge évocatrice et sacralisante fortes où le vêtement règne en maître. Porteur d’identité, de mémoire, artefact des sociétés, emblème du corps, féminin comme masculin, le vêtement permet à Floryan Varennes de conjuguer des contraires, l’implicite et l’explicite dans des œuvres qui s’incarnent comme des révélations. L’exposition au Centre d’Arts Fernand Léger sera la confluence d’une recherche sur la belligérance et la répétition de certains motifs. S’entrecoiseront réminiscences médiévalistiques, vêtements du XXIème siècle et réflexions sur l’histoire du travail textile où genre et ictus se confrontent dans un espace/temps coordonné.

 

           Ce projet s’intègre à un partenariat avec l’ESPE Aix-en-Provence, le Ballet National de Marseille et le GMEM (Centre national de création de musique contemporaine) pour faire se rencontrer art, musique et danse dans une perspective créatrice professionnelle croisée entre plasticien, compositeur et chorégraphe. L’aboutissement de ce travail d’une année sera d’une part une présentation de travaux d’étudiants d’Aix à l’ESPE du 15 au 31 mai dans les locaux de l’université et d’autre part la restitution performée au Centre d’Arts Fernand Léger d’une pièce orchestrale chorégraphiée au cœur de la scénographie conçue par Floryan Varennes, les 18 et 19 mai 2018.

           En préambule à cette restitution, le Centre d’arts s’associe à l’ESPE Aix-en-Provence pour l’organisation de deux journées d’études, les 3 (ESPE ) et 4 avril (Centre d’Arts) 2018, intitulées « Créer pour éduquer. Le crossover dans les pratiques artistique » ayant pour but d’offrir un éclairage scientifique sur la place pédagogique de la création artistique dans les domaines de la musique, de la danse et des arts plastiques.

 

Temps Fort du PAC 2018 à Port de Bouc du 19 mai au 1er juin avec:
- Restitution performée  les 18 et 19 mai 2018 à 20h du projet art/musique/danse au Centre d'arts Fernand Léger
- HYBRID'ART 2018 à l'Espace Gagarine (vernissage et exposition)
- Parcours artistique urbain: Réunion des réalisations plastiques des pratiques amateurs de la ville, établissant un trait d'union entre l'exposition de Floryan Varennes et HYBRID'ART 2018. Il s'agit d'une manière de se faire rencontrer artistes professionnels et amateurs dans une même temporalité. Ce parcours prend place dans les établissements publics de la ville (cinéma, médiathèque, hôtel de ville...etc) mais aussi directement au coeur de l'espace urbain

 

 

 

 

Exposition de fin d'année des travaux d'élèves

école du Centre d'arts Fernand Léger

 Expositions:
- Enfants/scolaires du 6 au 9 juin 2018
- Adultes du 16 au 22 juin 2018

Vernissage exposition adulte le samedi 16 juin à 17h

        Imaginées comme une continuité du parcours artistique urbain intégré dans la programmation culturelle du PAC (Printemps de l’art contemporain), deux expositions, enfants puis adultes, sont conçues au mois de juin in situ, dans les murs du Centre d’Arts Fernand Léger, pour présenter une scénographie inédite établissant une synergie entre toutes les disciplines enseignées. Pour la deuxième année consécutive, les élèves de l’école sont sensibilisés au travail des artistes professionnels, depuis la conception des œuvres jusqu’à la mise en espace finale. Ils proposent ainsi une installation-restitution cohérente, fruit d’un travail collégial de conceptualisation.  

 

 

 

 

Rétrospective d'un engagement

Antoine SERRA

Exposition du 29 juin au 24 août 2018

Vernissage le vendredi 29 juin à 18h30

Partenariat avec la Médiathèque Boris Vian et le Cinéma le Méliès
Invitation de Robert Mencherini, Historien et Historien de l’art, auteur de l’ouvrage paru en 2016 Antoine Serra (1908-1995), un peintre aux couleurs du siècle, le vendredi 6 juillet 2018 à la médiathèque Boris Vian.

            Né en Sardaigne en 1908, Antoine Serra a été le témoin de son temps, donnant à voir la diversité des territoires du Sud dans leur dimension politique, poétique, environnementale ou sociétale. Si la postérité le célèbre comme le « peintre de lumière » pour l’intensité qu’il confère à ses paysages, ses scènes de la vie quotidiennes ou ses portraits par la justesse et l’essentialité données aux formes et aux couleurs, il est aussi un artiste profondément engagé dont témoigne son implication auprès du groupe des « peintres prolétariens » fondé dans les années 1930 à Marseille avec Louis Toncini ou François Diana. « La peinture d’Antoine Serra, engagé dans son siècle aux côtés du labeur des hommes et des femmes, est indissociable des multiples questionnements, en évolution rapide, sur la fonction de l’art et le réalisme, la place de l’artiste, ses rapport avec la société et sur la société elle-même » (Robert Mencherini, Antoine Serra (1908-1995), un peintre aux couleurs du siècle, 2016). L’exposition du Centre d’Arts Fernand Léger sera consacrée à l’aspect politique de ses recherches plastiques des premières années où la palette encore un peu sombre se fait l’écho des luttes ouvrières et sociales, des temps forts historiques de la période. Peintures, dessins mais aussi archives personnelles du peintre seront alors présentées dans une scénographie inédite rendant hommage à un artiste qui ne s’est jamais départie de convictions sincères, d’humanité et de poésie.