Programme Général des Enseignements et Planning

 

2018/2019

 

Passerelle(s). D'un monde à l'autre

 

        

                 Depuis son ouverture dans l’ancienne demeure des directeurs de l’Usine Saint Gobain, il y a désormais 5 ans, le Centre d’Arts Fernand Léger se singularise par son objectif de faire entrer en synergie au sein d’un même espace, enseignement des arts tout public, diffusion artistique professionnelle et encouragement à la création contemporaine. Le Centre d’arts accueille ainsi une école d’arts plastiques non diplômantes ouverte à tous les publics, s’associant régulièrement avec les projets artistiques professionnels soutenus par l’établissement.

               Les enseignements s’adressent aux particuliers, enfants, jeunes ou adultes et aux établissements scolaires de la ville. Ils visent à l’acquisition de techniques plastiques, à l’élaboration de méthodes et de recherches personnelles en vue d’une pratique artistique autonome. Ils sont complétés par l’apport théorique du cycle de cours  « les lundis de l’art ».

               En 2017, l’Ecole du Centre d’Arts devient membre de l’ANEAT, Association Nationale des Ecoles d’Art Territoriales de Pratiques Amateurs, une reconnaissance de la qualité de ses enseignements et de son action en faveur de la formation.

              Chaque année, le Centre d’Arts Fernand Léger choisit une thématique générale permettant de faire coincider la programmation des cours mais aussi des expositions, des « Lundis de l’art », et des résidences d’artistes, pour une sensibilisation diversifiée à la production artistique contemporaine mais aussi ancestrale. Cette année ce sera : « Passerelle(s). D'un monde à l'autre »

 

            

Curieux, observateurs et critiques des mondes où ils évoluent, les artistes n’ont eu de cesse d’être fascinés par les secrets de l’inconnu, de l’inaccessible ou de l’invisible dans sa dimension physique comme psychologique. Francis Bacon déclare d’ailleurs « le travail de l’artiste est de toujours sonder le mystère ». Etablir un rapport entre ces univers implique alors de trouver le passage pouvant prendre la forme symbolique du miroir comme fenêtre ouverte entre réalité et imaginaire, la voie mythologique et ésotérique cherchant depuis l’Antiquité à établir des ponts entre vie et mort, la piste aventureuse de l’exploration terrestre comme céleste ou encore le truchement vers l’approche freudienne du subconscient et la découverte des fantasmes. Léonard de Vinci, Marcel Duchamp, Edward Hopper, Anish Kapoor, Jacques Monory ou Shirin Abedinirad sont autant d’artistes oscillant dans les recherches d’autres dimensions par le jeu de passerelle entre matière, espace, temps ou désir, tout un cheminement que propose d’étudier le Centre d’Arts Fernand Léger dans la veine des réflexions de Joan Miro affirmant que « ce qui compte ce n’est pas l’œuvre, c’est la trajectoire de l’esprit ».