Bienvenue sur le site internet

du Centre d'Arts Fernand Léger de Port de Bouc

 

       

 

Actualités

 

A la une:

EXPOSITION, TALENT'ARTS 2018, Sursauts solaires, seconde escale, une proposition du duo Todèl et Kévin Cardesa, du 20 janvier au 2 mars 2018
 

APPEL A CANDIDATURES, HYBRID'ART 2018-Salon d'art contemporain


 

Exposition- TALENT'ARTS 2018

Sursauts Solaires

une proposition du duo Todèl et Kévin Cardesa

20 janvier au 2 mars 2018

Partenariat avec l'ESADMM (Ecole Supérieure d'Art et de design de Marseille Méditerranée)

 

 

Vernissage le Samedi 20 janvier 2018 à 12h

 

Le Talent’Arts :

Le Talent’Arts a été conçu en 2014 comme un cycle d’expositions dédié à la jeune création contemporaine. Dès l’origine un partenariat avec des Ecoles d’Arts professionnalisantes de la région (ESADMM, Ecole d’arts d’Aix-en-Provence, Faculté Aix-Marseille spécialité Arts Plastiques…etc) a été établi, dans le but de tisser un maillage fin des pratiques artistiques régionales. Face au constat d’une relative difficulté pour les jeunes diplômés des Beaux-Arts de trouver des lieux d’exposition leur permettant de présenter leur travail et ainsi de poser les bases d’un lancement de carrière, le Centre d’Arts Fernand Léger a imaginé ce rendez-vous comme une première vitrine, un tremplin. Dans le cadre des missions du Centre d’Arts Plastiques Fernand Léger œuvrant pour que la créativité s’exprime au présent, avec une volonté d’égal accès de tous à la culture, le Talent’Arts est devenu au fil du temps un rouage essentiel de la programmation artistique Port-de-Boucaine ayant permis d’encourager le travail d’artistes très prometteurs : Nathalie Hugues, Gaelle Vaillant, Marion Anicaux-Montreer, Delphine Wibaux…etc.

 

Sursauts solaires, seconde escale

Des antennes réceptrices auscultent en temps réel le rayonnement électromagnétique solaire et saisissent, selon son rythme et son activité, des sursauts d’activités. Ces radiations solaires, analysées à la lumière de références scientifiques du XVIème siècle, sont transposées en ondes acoustiques spatialisées pour le centre d’art, en intégrant ses différentes surfaces, cavités, zones d’ombres et de lumière. Le sol de la terrasse devient une membrane sensible à l’empreinte des vibrations de ces signaux. Les tâches sombres inaudibles maculant notre étoile se déplacent ici, dans cet observatoire sonore à ciel ouvert. A travers une installation protéïforme regroupant nos différentes recherches plastiques et sonores, cet espace nous enveloppe dans une sphère attentive aux orages de bruits, aux pertubations sensorielles, nos oreilles en prolongements, vos corps en dernières lignes...

 

Les artistes:

Todèl:

Diplômés de l'ESADMM en 2016 et 2014, Tom Rider et Delphine Wibaux (prix show-room ARTORAMA 2017) composent le duo Todèl. L'installation Dissoudre le lieu a constitué leur point de rencontre en 2012. Depuis, ils arpentent ensemble monts, rivières, rails et chemins de halage. Les propositions personnelles des deux artistes s'agrègent parfois en pistes convergentes, jusqu’à former une parcelle stable accueillant un monde plus vaste. Celui-ci se construit en frontière des repères connus sous forme d'installations immersives sondant nos liens sensibles. 

Une résidence de recherche en Ariège a permis à l'installation Delta Aurigide d'émerger à l'aube, dans la forêt de Cadarcet en 2014. En Mai dernier, la Galerie nomade Le Papillon a invité les trois artistes à construire un radio télescope pour capter les sursauts d'activité solaire sur un toit terrasse de Nîmes. La suite de ces recherches seront proposées au Centre d'art de Port de Bouc début 2018. Dans la continuité de ces collaborations,  le duo propose en Décembre 2017 sous le commissariat de Gaël Charbau une nouvelle traversée de Dissoudre le lieu, récolter quelques traces de lumière, investie par Yoshiko Kinoshita, danseuse au ballet de Marseille. 

Paralle?lement, il a été publié dans plusieurs catalogues, revues et magazines spécialisés, en ligne ou en version papier tel Artpress, Semaine avec les éditions analogue, Teste, Tk-21, Branded, Arts Sacrés, Artai?ssime, ainsi que Point contemporain qui lui offre sa toute premie?re entrevue pour leur revue #4.

 

Kévin Cardesa:

Diplomé de l’ESADMM depuis 2016, Kévin Cardesa commence sa pratique de révélation d’espace de manière immaterielle, au travers d’ondes sonores et lumineuses. Après l’exposition Rêvez  de la fondation Yvon Lambert, à laquelle il participe, en décembre 2016, avec son installation Transcendance, ainsi qu’une résidence à l’ESAA, le même mois, dans le cadre de l’OBS/in, lui permettant de realiser l’installation SuperVision, il part s’installer en Loire-Atlantique pour poursuivre ses recherches au sein des ateliers PCP. Il fera sa première exposition personelle à Nantes en décembre 2017 chez HAUS, au blockhaus DY-10.

Sa première installation Emergence à La Compagnie, en duo avec Tom Rider, sera un élément déterminant dans son rapport au travail en collectif, qu’il poursuivra avec le duo Todèl pour l’installation Sursauts solaires.

 

Autour de l'exposition:

Lundis de l'art:

Lundi 29 Janvier 2018, Floryan Varennes (artiste-plasticien, historien de l'art)
Gender Spectrum , Comment au sein de l'histoire de l'art, le genre et les sexes se fluidifient et se dispersent.

L'histoire n'est pas un long fleuve tranquille ou seulement deux catégories préexistent, des éléments novateurs et naturels s’intègrent et fusionnent pour donner une consistance anthropologique à l'humanité. Du mythe d’Aristophane à hermaphrodisme, de Jeanne d'Arc au chevalier d'Eon, en passant par Rupaul et Simone de Beauvoir. Entre figures, références, contre-courants et pensée sur l'altérité.

Lundi 12 Février à 18h, Daniel Clauzier (artiste-plasticien et Historien de l’art)
Copier/créer ou comment renouveler l'approche artistique par la référence ? 

La copie, la citation, la reprise ont depuis toujours fait partie de la création artistique. La citation permet à l'artiste de mettre en avant une filiation de son travail avec celui de ces maîtres, mais elle peut aussi devenir parodie ou critique. Avec le vingtième siècle et l’œuvre de Marcel Duchamp, l'appropriation devient un acte créateur à part entière.

 

Informations pratiques:

Exposition ouverte du 20 janvier au 2 mars 2018
Entrée libre du lundi au vendredi de 14h à 18h

 

Centre d'arts Fernand Léger
Château St Gobain
1 avenue du Général de Gaulle
13110 Port de Bouc
04 42 43 31 20
centre.arts@portdebouc.fr

Retrouvez-nous sur facebook et instagram (centredartsfernandleger)

 


 

APPEL A CANDIDATURE
HYBRID'ART-Salon d'art contemporain 2018

 

 

 

Téléchargement du dossier ci-dessous:

 

APPEL A CANDIDATURE HYBRID ART 2018.pdf

 

 

Egalement disponible sur les sites suivants
et avec le soutien de ces organismes :


Revue Point Contemporain : http://agenda-pointcontemporain.com/appel-a-candidature-hybridart-salon-dart-contemporain-de-port-de-bouc-2018/
 

CIPAC: http://www.cipac.net/les-annonces/appels-a-projets-et-residences/appel-a-candidatures-2018-hybrid-art-salon-d-art.html
 

CNAP: http://www.cnap.fr/hybridart-salon-dart-contemporain-2018

 

 
03296
 
 

Nos coordonnées

Centre d'Arts Plastiques
Fernand Léger

Château Saint Gobain
1 Av. du Général de Gaulle
13110 Port de Bouc

Tél : 04 42 43 31 20

Fax : 04 42 43 31 24

centre.arts@portdebouc.fr

www.centrefernandleger.com

http://www.portdebouc.fr 

http://www.facebook.com/
centredartsplastiques
fernandleger  

 

Horaires d'ouverture
du secrétariat :

du Lundi au Vendredi
de 9h à 12h
et de 14h à 17h30

Accueil téléphonique
UNIQUEMENT les après-midi
de 14h à 17h30

 

Abonnez vous à notre newsletter

* indicates required